> Qui sommes-nous ?
Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural

Les Safer ont été créées par la Loi d’Orientation Agricole du 5 août 1960.
Sociétés anonymes sans but lucratif (pas de distribution de bénéfices), les Safer sont présentes dans 26 régions couvrant l’ensemble du territoire national (23 en métropole et 3 dans les DOM: Guadeloupe, Martinique et Réunion).

Chargées de missions d'intérêt général, elles sont placées sous le contrôle des ministères de l'Agriculture et des Finances et leurs actions relèvent des tribunaux judiciaires (Tribunaux de Grandes Instances, Cours d'Appel et Cour de Cassation).

Leurs objectifs initiaux consistaient à réorganiser les exploitations agricoles, dans le cadre de la mise en place d’une agriculture plus productive, et à installer des jeunes.

Depuis les origines, la société a évolué, l'appui au développement durable dans l'agriculture et dans les territoires se généralise, l'urbanisation s'étend, les terres agricoles sont utilisées à d'autres fins et la mission des Safer s'est élargie.

Les Safer développent toujours l'agriculture, mais elles protègent également l'environnement, les paysages, les ressources naturelles telles que l'eau et elles accompagnent les collectivités territoriales dans leurs projets fonciers.

Née de la fusion des Safer d'Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne le 11 mai 2017, la Safer Grand Est assure l'ensemble de ses missions et maintient la proximité nécessaire auprès des territoires avec ses 10 antennes départementales (Charleville-Mézières, Reims, Troyes, Chaumont, Bar-le-Duc, Metz, Laxou, Epinal, Schiltigheim et Mulhouse).


Les enjeux fonciers de la Région Grand Est :

Issue de la fusion de l'Alsace, de la Lorraine et de la Champagne-Ardenne en 2016, la Région Grand Est compte 10 départements et est plus vaste que la Belgique, le Danemark ou les Pays-Bas. Du bassin parisien aux rives du Rhin, elle couvre 57 800 km2 dont 3 millions d'hectares de Surface Agricole Utile (54%) et 2 millions d'hectares de forêt (35%). Première région céréalière de France, la polyculture dominent les paysages de plaines à l'ouest. Au centre, un relief de plateaux et de vallées privilégie l'activité d'élevage généralement laitier associée à la production céréalière. A l'est, la plaine est marquée par une production abondante de maïs. Les terroirs sont représentés par deux vignobles de réputation mondiale : le Champagne (33 400 ha) et les vins d'Alsace (16 200 ha). Avec plus de 5,5 millions d'habitants (8,4% de la population française) et une densité moyenne de 97 hab/km2, le territoire hérite de fortes disparités : 225 hab/km2 en Alsace, 100 hab/km2 en Lorraine et 52 hab/km2 en Champagne-Ardenne. Le marché foncier rural se stabilise à 43 000 ha/an avec des écarts de prix de 1 à 3 sur l'ensemble de la Région (hors vigne). Les enjeux fonciers restent toutefois identiques :

- préserver les terres agricoles à fort potentiel agronomique pour favoriser le renouvellement des générations en agriculture

- soutenir la diversité des productions agricoles qui concourent à la richesse de nos paysages ruraux et alimente à un secteur économique de premier plan

- protéger les ressources naturelles et les espaces de biodiversité remarquable

- limiter les extensions urbaines toujours trop consommatrices de foncier agricole

 

ghfghfghfghfghfhgfghfghfghfghfghfghfghfghfghffhgfghfgh